Coordonnées

Fédération Française des Associations de Commerçants (FFAC)

Siège social :
Conseil du Commerce de France
40 boulevard Malesherbes / 75008 Paris
Contact Presse : Jean-Claude Delorme : 06 09 90 49 25 / Lionel Saugues: 06 24 72 62 27
Secrétariat : 09 50 03 28 54
Courriel : contact@ffacommercants.org
www.ffacommercants.org


Nous trouver Nous trouver

Retrouvez nous sur Twitter

Plaquette FFAC

Fédération Française des Associations de Commerçants

Télécharger des documents utiles sur le commerce

Albums

Archives

Avril

DiLuMaMeJeVeSa
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

<< Rapport de la CCIP sur les soldes, les soldes flottants et les soldes sur internet | Les « tops » et les « flops » des petites entreprises de l'artisanat, du commerce et des services en 2010. | DELAIS DE PAIEMENT : DES MESURES POUR LE COMMERCE >>

Les « tops » et les « flops » des petites entreprises de l'artisanat, du commerce et des services en 2010.


La Fédération des Centres de Gestion Agréés (FCGA) publie une étude exclusive sur les « tops » et les « flops » des TPE en 2010 il s'agit secteur par secteur, profession par profession, d'un tour d'horizon de l'activité des petites entreprises de l'artisanat, du commerce et des services en 2010.

Créée en 1978, la Fédération des Centres de Gestion Agréés est une structure associative qui regroupe 114 centres de gestion agréés, 400 000 entreprises, 2 000 000 d'emplois salariés et non salariés et 6 000 experts-comptables correspondants.

La FCGA forme ainsi le réseau d'information et d'assistance aux petites entreprises le plus dense du territoire national et capitalise une expertise économique et sociale unique de la TPE. Elle dispose d'outils d'observation et d'analyse particulièrement fiables qui alimentent régulièrement une base de données statistiques.

Voici les principaux résultats de l'étude :
Toutes activités confondues, le chiffre d'affaires des petites entreprises enregistre une hausse de 0,7% en 2010. Par rapport à l'année 2009 (-2,6%), l'indice d'activité des TPE retrouve donc une relative vigueur. Après deux années extrêmement éprouvantes, les petites entreprises semblent renouer progressivement avec la croissance.

En 2010, sur les 12 secteurs analysés, 11 améliorent globalement leurs performances et un seul (les métiers de la santé) affiche un niveau d'activité en recul comparativement à l'année précédente (+0,3% contre +1,5% en 2009). Toutefois, ce diagnostic général dissimule d'importantes variations de chiffres d'affaires selon les professions, même au sein d'une même filière.

D'autre part, les améliorations relatives enregistrées en 2010 concernent des secteurs dont l'indice d'activité est parfois inférieur à l'indice moyen (+0%). C'est le cas de cinq branches professionnelles : l'artisanat du bâtiment (-1,4 %), la beauté-esthétique (-0,3%), le commerce de détail alimentaire (+0%), l'équipement de la personne (-0,3%) et les professions de la santé (+0,3%).

Avec +5,1% (contre -1,0% en 2009), le secteur des services, stimulé par la reprise de l'activité dans les agences immobilières (+7,4%) et les entreprises de nettoyage (+4,3%), réalise la meilleure performance en 2010. Les artisans de l'automobile arrivent en seconde position avec un chiffre d'affaires en hausse de 4 % (contre -5,1% en 2009). En troisième position, le secteur des transports, dopé par le dynamisme des transporteurs de marchandises (+6%), fait quasiment jeu égal avec +3,9%.

Au total, ce sont 56 professions de l'artisanat, du commerce et des services qui sont passées au crible dans cette étude exclusive FCGA-Banque Populaire. D'où la grande disparité des performances parfois constatée au sein d'un même secteur d'activité.

Tour d'horizon chiffré et commenté :
L'électroménager-TV-HIFI : + 12,2%
Toutes professions confondues, c'est la meilleure performance enregistrée en 2010 (+12,2%, contre -4,0% 2009). Les commerçants spécialisés dans la vente d'appareils électroménagers, de postes de télévision et de matériel Hi-Fi bénéficient d'un providentiel « effet TNT » qui a incité les ménages à moderniser leurs équipements de réception TV. L'année dernière, selon l'étude annuelle GfK France, il s'est écoulé 8,5 millions de téléviseurs (+15 %).

La carrosserie automobile : + 10%
Si le chiffre d'affaires réalisé par les carrossiers peut impressionner (+10% après -3% en 2009), il est néanmoins prudent d'en relativiser l'impact réel sur l'activité économique des garagistes indépendants. Les professionnels de la réparation, piégés par le monopole des constructeurs auto sur les pièces détachées, ont mécaniquement répercuté les importantes hausses de prix (+26% en cinq ans selon l'association de consommateurs Que Choisir) sur le tarif de leurs prestations.

Les cavistes : + 9%
Sur la troisième marche du podium, les cavistes créent la surprise ! Avec un chiffre d'affaires en hausse de 9% (contre -3% en 2009), ils réalisent la plus forte progression d'activité du secteur du commerce de détail alimentaire. Une performance d'autant plus remarquable qu'elle intervient dans un contexte de diminution la consommation de vin en France.

Principales professions dont le chiffre d'affaires s'améliore par rapport à l'année 2009 :

  • Les agences immobilières : +7,4% (contre -14,6% en 2009)
  • Les transporteurs de marchandises : +6,0% (contre +0,1% en 2009)
  • Les entreprises de nettoyage : +4,3% (contre +1,5% en 2009)
  • Les débitants de tabac-journaux-jeux : +3,8% (contre +2,6% en 2009)
  • Les pâtissiers : +2,7% (contre -0,2% en 2009)
  • Les entreprises de réparation et vente d'automobiles : +2,8% (contre -4,0% en 2009)
  • Les entreprises de parcs et jardins : +2,5% (contre -1,1 % en 2009)
  • Les commerces de vêtements pour enfants : +2,3% (contre -0,9% en 2009)
  • Les magasins de chaussures : +2,3% (contre +0,7% en 2009)
  • Les parfumeurs : +2,2% (contre -1,9% en 2009)
  • Les commerces de mercerie-lingerie-laine : +2% (contre -1,0% en 2009)
  • Les opticiens-lunetiers : +1,9% (contre +1,2% en 2009)
  • Les menuisiers : +1,6% (contre -2,2% en 2009)
  • Les peintres en bâtiment : +1,2% (contre -1,0% en 2009)Les commerces d'alimentation générale : +1,2% (contre -0,5% en 2009)

Dans le rouge :

  • Les magasins de bricolage : -6,6%. Même s'ils réduisent leur baisse de trois points par rapport à l'année précédente (-6,6% contre -9,6% en 2009), les magasins de bricolage ne parviennent à revenir à leur niveau antérieur. Ces commerces spécialisés perdent du terrain au profit des grandes chaînes du secteur et des nouvelles enseignes de bricolage low-cost. Part moyenne annuelle dans la consommation des ménages : 694 euros (par foyer).
  • La plomberie (-3,2%, contre +0,7% en 2009), la librairie-papeterie-presse (-2,5% contre -1,9% en 2009), la crémerie-fromagerie (-2,5% contre -1,7% en 2009).

Publié le 16 avril 2011 à 18:05:13 dans Actualité | Commentaires (0) |

Commentaires non autorisés sur ce blog

Des solutions adaptées pour les commerçants en matière de santé, prévoyance et retraite

Des solutions adaptées pour les commerçants en matière de gaz et d électricité

Club Avantages

Chiffres clés commerce proximité

Plus de 6 000 associations de commerçants
465 000 commerces de détail
Commerce de détail : 390 Md€
Commerce de détail : 75 Md€ de valeur ajoutée
Emplois : 1,2 millions

Logos Partenaires

 

Rechercher

  • Propulsé par i-citoyen