Coordonnées

Fédération Française des Associations de Commerçants (FFAC)

Siège social :
Conseil du Commerce de France
40 boulevard Malesherbes / 75008 Paris
Contact Presse : Jean-Claude Delorme : 06 09 90 49 25 / Lionel Saugues: 06 24 72 62 27
Secrétariat : 09 50 03 28 54
Courriel : contact@ffacommercants.org
www.ffacommercants.org


Nous trouver Nous trouver

Retrouvez nous sur Twitter

Plaquette FFAC

Fédération Française des Associations de Commerçants

Télécharger des documents utiles sur le commerce

Albums

Archives

Juin

DiLuMaMeJeVeSa
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

<< Amélioration de l'éclairage des commerces en France | Activité des TPE en 2010 | La Fédération Française des Associations de Commerçants met en place pour les fédérations et associations de commerçants un comité d'entreprise totalement gratuit >>

Activité des TPE en 2010


La Fédération des centres de gestion agréés vient de publier la 15ème édition de son étude annuelle « Activité et Tendances ». Une enquête qui combine l'approche sectorielle et l'analyse géographique. 8 secteurs d'activité ont été passés au crible de l'analyse économique, 26 professions du commerce, de l'artisanat et des services décortiquées.

Pour mémoire, la Fédération des Centres de Gestion Agréés (FCGA), créée en 1978, est une structure associative régie par la loi du 1er juillet 1901 qui regroupe 114 centres de gestion agréés qui comportent, 400 000 entreprises, 2 000 000 d'emplois salariés et non salariés, 70 milliards d'euros de chiffre d'affaires, 6 000 experts-comptables correspondants.

Principal enseignement de cette étude: l'activité des petites entreprises, tous secteurs confondus, renoue enfin avec la croissance en 2010 : +0,7% (contre -2,5% en 2009). C'est la fin de deux années de récession dans les TPE. Tirée par les professionnels de la vente et réparation auto-moto (+4%), cette croissance retrouvée est cependant encore fragile. Et nul ne peut dire si elle sera durable.

Même s'ils améliorent leurs performances, les artisans du bâtiment, ne parviennent toujours pas à sortir la tête de l'eau avec un chiffre d'affaires en recul de 1,4% (contre -3,7% en 2009). C'est la plus forte baisse de chiffre d'affaires en 2010, tous secteurs confondus. De leur côté, pharmaciens et opticiens, sur la première marche du podium en 2009 (+1,5%), enregistrent une hausse d'activité de seulement 0,3% en 2010.

Détail des performances, secteur par secteur :

En hausse :
La vente et réparation auto-moto : +4%
Avec un chiffre d'affaires en progression de 2,8% (contre -4% en 2009), les garagistes traditionnels dynamisent le secteur. Attention, toutefois, à l'effet d'optique : ces bons chiffres apparents dissimulent probablement une croissance en trompe l'œil consécutive à l'augmentation des prix des pièces détachées chez les constructeurs. Directement répercutée sur le tarif des prestations, cette tendance « gonfle » le chiffre d'affaires, sans que cela ne traduise pour autant une vraie reprise dans le métier.

L'équipement de la maison : +0,8%
Bénie soit la TNT ! Les commerces d'électroménager, TV-Hifi, ont largement profité du passage à la télévision numérique en 2010. Une aubaine historique. Résultat : un chiffre d'affaires en hausse de 12,2% dans ces points de vente. Les fleuristes, eux, retrouvent quelques couleurs par rapport à l'année précédente (-0,4% contre -2,7% en 2009), mais la profession est toujours convalescente.

Cafés-hôtellerie-restauration : +0,7%
Les restaurateurs réalisent la meilleure performance du secteur avec une activité en progression de 1,1% (contre -0,2% en 2009). Certainement une conséquence de la baisse de la TVA dans la restauration traditionnelle, selon le cabinet spécialisé GiraFood Service. Les hôteliers restaurateurs affichent, eux, une activité légèrement positive (+0,3%), mais tout de même en baisse par rapport à 2009 (+0,8%). Tandis que les cafetiers, en proie aux mêmes difficultés, conservent un niveau d'activité toujours insatisfaisant (-1,3% contre -1,1% en 2009).

Les professions de la santé : +0,3%
Locomotive de la croissance des TPE en 2009 (+1,5%), les professionnels du secteur sont relégués en bas de tableau en 2010 (+0,3%). L'affaiblissement du chiffre d'affaires des pharmaciens d'officine (+0,3% contre +1,5% l'année précédente) n'est pas comblé par l'amélioration des performances des opticiens (+1,9% contre +1,2% en 2009).

Stable :
Le commerce de détail alimentaire : 0%
Une croissance nulle mais...héroïque ! Cette année encore, les commerçants de l'alimentation résistent vaillamment à la crise. Même si les chiffres ne sont pas mirobolants dans toutes les professions, ils traduisent une capacité exemplaire à préserver l'activité dans un contexte difficile. À noter : les pâtissiers enregistrent la plus forte hausse de chiffre d'affaires en 2010 (quasiment ex-æquo avec les garagistes et hors résultat exceptionnel des magasins de TV-hifi), toutes professions confondues : +2,7%. D'autre part, les commerces d'alimentation générale (+1,2%) réalisent une performance nettement supérieure au taux moyen (+0,7%).

En baisse :
L'équipement de la personne : -0,3%
Magasins de chaussures (+2,3%) et boutiques de lingerie (+2%) boostent l'activité du secteur. Même s'ils affichent de meilleurs taux qu'en 2009, le prêt-à-porter (-1,2% contre -3%) et l'horlogerie-bijouterie (-0,9% contre -3,5%) évoluent toujours à des niveaux d'activité en dessous de zéro. Très exposées à la concurrence des chaînes spécialisées, les petites entreprises indépendantes tournées vers l'équipement de la personne jouent la carte de l'accueil et du conseil pour se démarquer.

Les métiers de la beauté et de l'esthétique : -0,4%
En 2010, les salons de coiffure reconstituent laborieusement une petite part du chiffre d'affaires perdu ces dernières années : -0,6% contre -1,4% en 2009. Mieux qu'en 2009, mais toujours insuffisant pour renouer avec la croissance... Les instituts de beauté, eux, maintiennent un niveau d'activité comparable à l'année précédente : +0,8% contre +0,9%. Dans les deux cas, l'espacement des visites, la diminution du ticket moyen et la concurrence féroce des grands enseignes expliquent la modestie des performances.

Le bâtiment : -1,4%
Habituellement présent sur le podium de tous les palmarès économiques, l'artisanat du bâtiment se retrouve en queue de peloton en 2010. Après une année noire en 2009 (-3,7%), les professionnels de la construction et de la rénovation sont toujours confrontés à de sérieuses difficultés en 2010. Même si la plupart des métiers enregistrent des chiffres d'affaires en progression par rapport à l'année précédente, globalement la situation du secteur reste préoccupante. À noter : le mauvais score des plombiers chauffagistes (-2,9% contre +0,7% en 2009).

Le podium des régions :
• Pays de la Loire +2,7%
• Champagne-Ardenne +2,2
• Nord-Pas-de-Calais +0,9%

Pour en savoir plus : http://www.fcga.fr/category/activite-et-tendance

Fédération Française Associations Commerçants (FFAC)

Publié le 09 juin 2011 à 12:25:57 dans Actualité | Commentaires (0) |

Commentaires non autorisés sur ce blog

Des solutions adaptées pour les commerçants en matière de santé, prévoyance et retraite

Club Avantages

Chiffres clés commerce proximité

Plus de 6 000 associations de commerçants
465 000 commerces de détail
Commerce de détail : 390 Md€
Commerce de détail : 75 Md€ de valeur ajoutée
Emplois : 1,2 millions

Logos Partenaires

 

Rechercher

  • Propulsé par i-citoyen