Coordonnées

Fédération Française des Associations de Commerçants (FFAC)

Siège social :
Conseil du Commerce de France
40 boulevard Malesherbes / 75008 Paris
Contact Presse : Jean-Claude Delorme : 06 09 90 49 25 / Lionel Saugues: 06 24 72 62 27
Secrétariat : 09 50 03 28 54
Courriel : contact@ffacommercants.org
www.ffacommercants.org


Nous trouver Nous trouver

Retrouvez nous sur Twitter

Plaquette FFAC

Fédération Française des Associations de Commerçants

Télécharger des documents utiles sur le commerce

Albums

Archives

Novembre

DiLuMaMeJeVeSa
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

<< La commission des Affaires économiques du Sénat a déposé un amendement visant à créer une taxe additionnelle à la TASCOM pour financer le FISAC | Combien gagnent les commerçants ? | La Fédération Départementale des Associations de Commerçants des Pyrénées Orientales (FDAC) vient de procéder au lancement officiel de son nouveau site Internet >>

Combien gagnent les commerçants ?

La 18ème édition du recueil « Chiffres et Commentaires » publié par la Fédération des Centres de Gestion Agréés (FCGA) passe au crible les revenus des artisans et des commerçants en 2011. Une enquête inédite qui compare les performances de 75 professions du commerce et de l’artisanat dans 11 secteurs d’activité.

Principaux enseignements
Tchao la crise ? En 2011, l’activité des petites entreprises du commerce et de l’artisanat redémarre : +2,6% contre +0,9% en 2010. Hausse du chiffre d’affaires et stabilité de la variation des bénéfices avec un résultat courant moyen qui s’établit à +2,3% (contre +2,1% l’année précédente).
Globalement, les commerçants et les artisans renouent avec la croissance dans un contexte économique pourtant toujours préoccupant. Et ces deux indicateurs statistiques dissimulent en réalité de fortes disparités sectorielles. Si les transports (+4,4%) et le bâtiment (+4,3%) font la course en tête, la culture et les loisirs (-0,2%) ainsi que la santé (+0,9%) figurent en queue de peloton.

Menace sur la compétitivité
L’étude exclusive de la FCGA met également en exergue une baisse inquiétante des investissements dans les petites entreprises du commerce et de l’artisanat : -6,1%. Alors que Louis Gallois, Commissaire à l’Investissement, vient de remettre son rapport sur la compétitivité de l’économie française, ce constat est préoccupant. La réduction des investissements dans les TPE peut menacer la qualité de leur outil de production et affaiblir leur compétitivité.

Le palmarès des revenus
L’analyse comparative des résultats courants bruts (avant versement des cotisations sociales dues par le chef d’entreprise) laisse apparaître d’importants écarts entre les différentes professions.
En 2011, le résultat courant moyen brut, tous secteurs confondus, s’élève à 50 000 euros (contre 48 000 euros en 2010). Mais il chute à 42 000 euros si l’on exclut les métiers de la santé (pharmaciens, opticiens, prothésistes dentaires) dont les niveaux élevés de revenus « gonflent » artificiellement les moyennes statistiques.

Ils gagnent moins de 33 000 euros
17 professions réalisent un résultat courant brut inférieur à 2 fois le SMIC annuel brut (33 000 euros). 3 occupent la première marche du podium :

  • L’antiquité-brocante : 32 000 euros
  • La cordonnerie : 32 000 euros
  • La restauration rapide : 32 000 euros

Ils gagnent entre 33 000 et 41 250 euros
16 professions dégagent un résultat courant brut qui oscille entre ces deux seuils. 3 arrivent en tête avec des résultats quasiment identiques :

  • La maroquinerie : 41 000 euros
  • L’électroménager-TV-HIFI : 41 000 euros
  • Les cafés-restaurants : 40 000 euros

Ils gagnent entre 41 250 et 49 500 euros
25 professions affichent un résultat courant brut compris dans cette deuxième tranche. Trois se partagent la première place :

  • La boulangerie-pâtisserie : 49 000 euros
  • La charcuterie : 49 000 euros
  • La maçonnerie : 49 000 euros
  • Ils gagnent plus de 49 500 euros

19 professions enregistrent un résultat courant brut supérieur à 3 fois le SMIC brut annuel (49 500 euros). Les trois premières sont :

  • La pharmacie : 168 000 euros
  • L’optique-lunetterie : 93 000 euros
  • Le transport de malades (ambulances : 79 000 euros)

Pour mémoire, la Fédération des Centres de Gestion Agréés c’est 400 000 petites entreprises (TPE) dont 92 % des entreprises nationales ont moins de 10 salariés, 2 000 000 d’emplois salariés et non salariés, 70 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 6 000 experts-comptables correspondants.
Pour en savoir plus : http://www.fcga.fr

Publié le 29 novembre 2012 à 11:09:07 dans Actualité | Commentaires (0) |

Commentaires non autorisés sur ce blog

Des solutions adaptées pour les commerçants en matière de santé, prévoyance et retraite

Club Avantages

Chiffres clés commerce proximité

Plus de 6 000 associations de commerçants
465 000 commerces de détail
Commerce de détail : 390 Md€
Commerce de détail : 75 Md€ de valeur ajoutée
Emplois : 1,2 millions

Logos Partenaires

 

Rechercher

  • Propulsé par i-citoyen