Coordonnées

Fédération Française des Associations de Commerçants (FFAC)

Siège social :
Conseil du Commerce de France
40 boulevard Malesherbes / 75008 Paris
Contact Presse : Jean-Claude Delorme : 06 09 90 49 25 / Lionel Saugues: 06 24 72 62 27
Secrétariat : 09 50 03 28 54
Courriel : contact@ffacommercants.org
www.ffacommercants.org


Nous trouver Nous trouver

Retrouvez nous sur Twitter

Plaquette FFAC

Fédération Française des Associations de Commerçants

Télécharger des documents utiles sur le commerce

Albums

Archives

Décembre

DiLuMaMeJeVeSa
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

<< Début des soldes d’hiver mercredi 9 janvier 2013 | Les petits commerçants en péril dans l’indifférence des pouvoirs publics, conférence de presse Médicis du 6 décembre 2012 | Commerçants, artisans calculez votre crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) >>

Les petits commerçants en péril dans l’indifférence des pouvoirs publics, conférence de presse Médicis du 6 décembre 2012

Le 6 décembre 2012, Médicis a dévoilé les résultats de la 10ème vague de l’observatoire des commerces réalisé par l’Ifop. Cette nouvelle édition dresse le bilan économique des petits commerçants, leur perception de la politique globale du nouveau gouvernement et leurs attentes, puis, en parallèle, fait le point sur le comportement des Français vis à vis des commerces de proximité :

- Près d’un commerçant sur deux a constaté une baisse de fréquentation de son commerce;
- 72% des commerçants considèrent que le système de charges sociales actuel met en péril leur activité;
- 85% ne sont pas satisfaits de la politique du gouvernement Hollande;
- 88% se sentent abonnés par les pouvoirs publics.

D’un niveau d’inquiétude pour les commerçants inégalé depuis fin 2008.
On observe une chute importante du niveau de satisfaction des commerçants à l’égard de l’activité économique de leur entreprise. Ce niveau est d’autant plus alarmant qu’il n’est pas le fruit d’une désillusion des personnes récemment installées mais provient plutôt de l’inquiétude des commerçants en activité depuis longtemps. Les interviewés les plus insatisfaits de leur activité se trouvent plus souvent dans les secteurs du commerce de détail et réparation et de l’alimentation générale et les métiers de bouche.

Depuis janvier dernier, 49% des commerçants constatent que les clients fréquentent moins leur magasin ; Ce recul de la fréquentation des commerces s’accompagne logiquement d’une baisse du chiffre d’affaires. Pour la première fois depuis 2008, les interviewés constatant une baisse de leur résultat sont plus nombreux que ceux relatant une stabilité des chiffres.

Cependant, malgré une situation économique très préoccupante, l’emploi salarié dans les commerces semble toujours épargné : ¾ des commerçants prévoient de conserver le même nombre de salariés au cours de l’année à venir.

Les charges sociales, une menace pour les commerçants
En matière de fiscalité les commerçants se sentent lésés, car soumis à un régime injuste et très contraignant pour leur entreprise. Aujourd’hui, selon les commerçants, une hausse de charges mettrait gravement en danger leur activité économique.

Si tel était le cas, les commerçants anticipent plusieurs effets d’une telle mesure : les principales variables d’ajustement seraient le salaire (réduction), le temps de travail du commerçants, voire pour certains, le licenciement de salariés ou l’arrêt de l’activité.

Dans ce contexte économique très tendu, sont nés des mouvements de protestation de populations jusqu’alors silencieuses : il s’agit notamment des « Pigeons » pour les entrepreneurs et des « Moutons » pour les travailleurs » indépendants Ces mouvements ont recueillis une large audience et ont convaincu les intéressés.

Une critique de l’action du gouvernement
Les commerçants se sentent laissés pour compte : 88% considèrent que les pouvoirs publics ne sont pas à l’écoute de leurs préoccupations professionnelles.
Le jugement à l’égard du nouveau gouvernement est très critique. Seuls 15% des commerçants se disent satisfaits de la politique générale de François Hollande.

En conclusion, cette nouvelle vague de l’Observatoire des commerces marque l’entrée des commerçants dans une situation économique préoccupante. Les orientations économiques qui ont été prises ne conviennent pas aux commerçants. Leur état d’esprit se révèle moins optimiste, moins combatif que dans les précédentes enquêtes.

Pour consulter la synthèse,cliquez ici.

Publié le 15 décembre 2012 à 16:49:14 dans Actualité | Commentaires (0) |

Commentaires non autorisés sur ce blog

Des solutions adaptées pour les commerçants en matière de santé, prévoyance et retraite

Club Avantages

Chiffres clés commerce proximité

Plus de 6 000 associations de commerçants
465 000 commerces de détail
Commerce de détail : 390 Md€
Commerce de détail : 75 Md€ de valeur ajoutée
Emplois : 1,2 millions

Logos Partenaires

 

Rechercher

  • Propulsé par i-citoyen