Coordonnées

Fédération Française des Associations de Commerçants (FFAC)

Siège social :
Conseil du Commerce de France
40 boulevard Malesherbes / 75008 Paris
Contact Presse : Jean-Claude Delorme : 06 09 90 49 25 / Lionel Saugues: 06 25 77 50 46
Secrétariat : 09 50 03 28 54
Courriel : contact@ffacommercants.org
www.ffacommercants.org


Nous trouver Nous trouver

Retrouvez nous sur Twitter

Plaquette FFAC

Fédération Française des Associations de Commerçants

Télécharger des documents utiles sur le commerce

Albums

Archives

Août

DiLuMaMeJeVeSa
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Présentation de la prochaine campagne nationale de valorisation du commerce de proximité à l'initiative du Secrétaire d'Etat chargé du commerce et de l'artisanat


Les membres du conseil stratégique du commerce et de la commission d'orientation du commerce de proximité ont eu, vendredi 29 mai dernier, l'exclusivité de la présentation de la prochaine campagne nationale de valorisation du commerce de proximité.

Cette campagne qui se déroulera de juillet à décembre 2009 est l'initiative du Secrétaire d'Etat chargé du commerce et de l'artisanat.

La campagne a pour objectifs :

  1. De promouvoir les atouts du commerce de proximité auprès du grand public et de montrer le dynamisme de ces activités,
  2. De soutenir et d'accompagner le dynamisme des commerçants en montrant l'excellence et la modernité de l'offre pour le consommateur,
  3. De valoriser les métiers, les formations, et les carrières du commerce auprès des jeunes.

De manière concrète :

  • 3 séries de 5 émissions de TV seront diffusées et rediffusées par l'INC dans le cadre de ses émissions « Consomag »
  • France 2, France 3, France 4 et RFO diffuseront également ces émissions
  • 15 chroniques d'information pour 850 radios locales permettront à des experts de répondre aux interrogations des consommateurs (diffusion octobre 2009)
  • Un film sera également produit pour les TV locales et régionales, les web TV généralistes et spécialisées (diffusion octobre 2009)

Parmi les thèmes qui seront développés :

  • L'offre alimentaire et produits locaux,
  • L'accessibilité des clients handicapés,
  • Les maisons du commerce,
  • La mise en réseau de l'offre de produits et services des commerces de proximité,
  • L'adaptation des transports en commun aux besoins des clients
  • Les commandes par internet,
  • Les livraisons des marchandises aux clients par un groupement de commerces de proximité,
  • Les magasins multi-services,
  • La gestion des déchets et des produits en fin de vie.

Publié le 05 juin 2009 à 16:12:47 dans Actualité | Commentaires (0) |

Georges SOREL, le Président de la Fédération Française des Associations de Commerçants nommé au sein de la Commission d'Orientation du Commerce de Proximité


Dans le cadre de la Loi de Modernisation de l'Economie le Décret n° 2008-1475 du 30 décembre 2008 a été pris pour l'application de certaines dispositions de l'article L. 750-1-1 du code de commerce.

Dans ce cadre, le Ministre du Commerce et de l'Artisanat, Hervé NOVELLI, a installé vendredi 29 mai 2009 la commission d'Orientation du Commerce de Proximité et le Conseil Stratégique du Commerce de Proximité.

Les membres de cette commission nommés par le Ministre pour un mandat de 3 ans renouvelable sont :

  • Les organisations professionnelles représentatives du commerce,
  • Le Président de l'Association des Maires de France,
  • Le Président de l'Association des Régions de France,
  • Le Président de l'Association des Départements de France,
  • Le président de l 'assemblée des chambres de commerce et de l 'industrie,
  • Le Président de l 'assemblée des chambres de métier et d'artisanat,
  • Les enseignes du commerce : Casino et Carrefour.

Georges SOREL, le Président de la Fédération Française des Associations de Commerçants (FFAC) figure parmi les personnalités nommées au sein de cette commission nationale.

La Commission d'Orientation du Commerce de Proximité est composée d'une commission plénière et de commissions thématiques définies par la commission plénière. Elle se réunit sur convocation de son président, qui arrête l'ordre du jour. Le Ministre chargé du commerce peut également la convoquer sur un ordre du jour déterminé.

Le président peut appeler à participer aux travaux de la Commission d'Orientation du Commerce de Proximité toute personne dont il juge la présence utile compte tenu de l'ordre du jour. Son secrétariat  est assuré par les services du Ministre chargé du commerce.

La Commission d'Orientation du Commerce de Proximité  est chargée de collecter et d'analyser les informations relatives à la création, à la transmission et au développement des entreprises de proximité. Elle formule des recommandations de bonnes pratiques en matière de conception, de réalisation ou d'évaluation de projets en faveur des entreprises de proximité. Elle est l'instance de concertation sur ces questions, notamment entre les services de l'Etat, les chambres de commerce et d'industrie, les chambres de métiers et de l'artisanat et les experts des secteurs concernés.

La première mission de la commission portera sur les 4 appels nationaux à projets sur des projets innovants et rassembleurs (commerce et nouvelles technologies de l'information, commerce et services connexes, commerce et environnement, commerce et accessibilité) avec pour objectif de collecter les bonnes pratiques et de valoriser et diffuser les exemples intéressants.

Télécharger le document de présentation de la commission

Publié le 29 mai 2009 à 21:30:29 dans Actualité | Commentaires (0) |

Ouverture des commerces le dimanche, dépôt d'un nouveau projet de loi


Un nouveau projet de loi concernant l'ouverture des commerces le dimanche a été déposé à l'Assemblée Nationale le 18 mai 2009, son examen est prévu pour l'été. Consulter le projet de loi.

Ce projet de loi est toujours à l'initiative du député Richard MAILLE (Bouches du Rhône).

Par rapport au précédent texte de l'hiver dernier, il n'est plus question de faire passer à 8 le nombre de dimanches travaillés.

Le nouveau projet de loi permettrait à tous les commerces des zones touristiques et thermales (à l'exception des grandes surfaces alimentaires) d'ouvrir le dimanche.

Les situations des zones commerciales où il préexiste un usage de consommation de fin de semaine, (Plan de Campagne dans les Bouches du Rhône) seraient légalisées.

Des périmètres permettant l'ouverture des commerces dans les zones frontalières pourraient voir le jour.

Les préfets seraient chargés de définir ces périmètres, ceci après une demande préalable du conseil municipal et après avis d'une commission.

Seules les agglomérations de plus d'un million d'habitants seraient concernées (Paris, Aix-Marseille et Lille) à l'exception de Lyon.

Publié le 23 mai 2009 à 08:31:25 dans Actualité | Commentaires (0) |

Résultats de l'indice de fréquentation des centres commerciaux de France publié par le Conseil National des Centres Commerciaux (CNCC)


Le Conseil National des Centres Commerciaux (CNCC) représente les professionnels de l'industrie des centres commerciaux en France. 700 Centres commerciaux et 34 000 commerçants font parti de ce réseau qui fédère les promoteurs, les propriétaires, les gestionnaires, les enseignes, les prestataires et les groupements de commerçants.

Les résultats de l'indice publié, ci-dessous, sont calculés à partir d'un panel de 56 centres commerciaux équipés de systèmes électroniques de comptage, il reflète uniquement la fréquentation des centres commerciaux et ne préfigure évidemment pas des résultats économiques du mois d'avril 2009.

L'indice de fréquentation des centres commerciaux de France publié par le CNCC présente une baisse de -4,7% par rapport au mois d'avril 2008. Cette année, avril est composé d'un jour ouvrable en moins, autant de vendredis et de samedis. A noter l'ouverture exceptionnelle du lundi de Pâques dans certains centres commerciaux (Pâques était au mois de mars en 2008).

Cette évolution est cependant à relativiser car la fréquentation du mois d'avril 2008 à laquelle cet indice se compare était en progression très importante à +4,5% en fréquentation (et +2,7% en performance).

Les soldes flottants qui se sont largement déroulés dans le courant du mois d'avril n'ont pas eu d'impacts significatifs sur la fréquentation des centres commerciaux. Ceci s'explique par le fait que les commerçants ayant organisé des soldes flottants, l'ont fait dans une grande majorité de cas sans concertation et en dehors de toute opération commerciale structurée au niveau du centre commercial.

En conséquence, les visiteurs n'ont pu découvrir ces soldes que sur le site même.

Toutefois, les premiers indicateurs économiques suggèrent que la consommation dans les centres commerciaux au mois d'avril a mieux résisté que l'indice de fréquentation peut le laisser paraître, notamment pour les commerçants ayant procédé aux soldes flottants.

Le CNCC regrette que les soldes flottants ne puissent pas se dérouler à dates fixes, ce qui prive les centres commerciaux de la possibilité d'organiser les opérations promotionnelles dont ils ont pourtant l'expertise.

Publié le 15 mai 2009 à 17:12:56 dans Actualité | Commentaires (0) |

Le mot du Président

Notre Conseil d'Administration s'est tenu, Mardi 21 avril, à l'aimable invitation de Jean-Luc PINSON Directeur du CEFAC, avenue de la Grande Armée à Paris.

Outre l'ordre du jour, forcément conséquent, les sujets sur la mise en place de la Loi de Modernisation de l'Economie (LME) ont donné lieu à de nombreux débats.

Entre autres la mise en place des semaines de soldes flottants. Manifestement c'est un flop !

Première raison, cette disposition a été mise en œuvre avant la situation de crise qui nous occupe.

Deuxième raison, il n'y a pas eu de concertation entre la grande distribution et le commerce de proximité.

A tel point que lors d'une réunion de la CCI de Lyon la concertation a tourné en diktat de la grande distribution arguant que les dates étaient décidées à Paris (sic) et que (resic) le Printemps n'avait pas à se préoccuper des réflexions du commerce de proximité.

Si on constate le télescopage de la fameuse semaine flottante avec des « jours incroyables » et autres promos, même la grande distribution se préoccupe de cette disposition.

En fait, il y aurait lieu de faire des soldes qui en soit et surtout de les faire respecter dans la loi. Car aujourd'hui que se passe t-il ?

Des gens, au motif qu'ils changent une ampoule font des liquidations pour travaux d'autres font des liquidations déguisées, d'autres... et l'imagination est au pouvoir !

Revenons dans le cadre de la loi, encadrée par la DGCCRF à l'essence des soldes.

Premier aspect comment imaginer que l'on peut, comme la réglementation des soldes l'indique, vendre à perte.

Mais surtout comme le préconisait le rapport ATTALI, pouvoir vendre en permanence ... à perte !

Comment faire croire à la population qu'un produit à un coût, donc un prix, si celui-ci est galvaudé régulièrement ?

Faut il revenir au CM1 pour expliquer que le prix de revient d'un produit est égal au prix d'achat + les frais. Ceux-ci comprenant les frais d'exploitation, de personnel, des charges voire du remboursement des emprunts.

Ce à quoi il y a lieu d'ajouter une somme, même minime, qui permet la rémunération du commerçant qui, mais peut être est ce mal, doit bien faire vivre sa famille.

Et que dire des importations exotiques sur lesquelles on peut faire 70% de remise puisqu'on a prévu jusqu'à 220% de marge.

Que dire des stocks centraux qui permettent des approvisionnement de soldes alors que la loi interdit de vendre des stocks qui n'ont pas été payés au moins 30 jours avant la mise en rayon. Ce n'est pas le magasin... c'est la marque !

Comme vous le voyez, au fil du temps les soldes se sont vidées de leur sens.

De nombreux magasins achètent des produits pour les soldes. Que l'on se mette bien dans l'idée que le « pas cher » l'est toujours trop.

Ce que l'on ne paie pas sur la facture, on le paie par l'impôt, ... ANPE... les aides sociales.

Certes, sur le coup on a l'impression d'avoir fait une affaire. Passé partout on le paie très dur.

Ce que nous allons proposer, c'est une remise à plat des soldes avec des règles « à l'ancienne » et une vraie force de contrôle de la DGCCRF pour en finir avec les errements mais surtout au plus grand bénéfice de nos clients.

Georges SOREL, Président
Fédération Française des Associations de Commerçants (FFAC)

Publié le 23 avril 2009 à 20:25:29 dans Actualité | Commentaires (0) |

<< |1| 2| 3| 4| 5| 6| 7| 8| 9| 10| 11| 12| 13| 14| 15| 16| 17| 18| 19| 20| 21| 22| 23| 24| 25| 26| 27| 28| 29| 30| 31| 32| 33| 34| 35| 36| 37| 38| 39| 40| 41| 42| 43| 44| 45| 46| 47| 48| 49| 50| 51| 52| 53| 54| 55| 56| 57| 58| 59| 60| >>

Tous les derniers titres

Des solutions adaptées pour les commerçants en matière de santé, prévoyance et retraite

Des solutions adaptées pour les commerçants en matière de gaz et d électricité

Club Avantages

Chiffres clés commerce proximité

Plus de 6 000 associations de commerçants
465 000 commerces de détail
Commerce de détail : 390 Md€
Commerce de détail : 75 Md€ de valeur ajoutée
Emplois : 1,2 millions

Logos Partenaires

 

Rechercher

  • Propulsé par i-citoyen