Coordonnées

Fédération Française des Associations de Commerçants (FFAC)

Siège social :
Conseil du Commerce de France
40 boulevard Malesherbes / 75008 Paris
Contact Presse : Jean-Claude Delorme : 06 09 90 49 25 / Lionel Saugues: 06 25 77 50 46
Secrétariat : 09 50 77 34 54
Courriel : contact@ffacommercants.org
www.ffacommercants.org


Nous trouver Nous trouver

Retrouvez nous sur Twitter

Plaquette FFAC

Chiffres clés commerce proximité

Plus de 6 000 associations de commerçants
465 000 commerces de détail
Commerce de détail : 390 Md€
Commerce de détail : 75 Md€ de valeur ajoutée
Emplois : 1,2 millions

Télécharger des documents utiles sur le commerce

Albums

Archives

Avril

DiLuMaMeJeVeSa
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      

La Fédération Française des Associations de Commerçants interrogent les candidats à l'élection présidentielle sur le commerce de proximité

Dans le cadre de la prochaine élection Présidentielle, la Fédération Française des Associations de Commerçants a souhaité interroger les différents candidats sur le commerce dit de proximité. Voici le courrier qui a été adressé à tous les candidats mardi 6 mars 2012.

La Fédération Française des Associations de Commerçants publiera les différentes réponses reçues.

Madame, Monsieur,

Le commerce de détail totalise, au niveau national, 465 000 commerces qui emploient 1,2 million de personnes et réalise 390 milliards d'euros de chiffre d'affaires et 75 Milliards d'euros de valeur ajoutée (source INSEE). On dénombre également plus de 6 000 associations de commerçants.

La Fédération Française des Associations de Commerçants, soucieuse de l'avenir du commerce de proximité de nos villes et villages, souhaiterait connaître vos positions sur les sujets suivants :

1. Soldes flottants
Un dispositif de soldes flottants a été institué contre l'avis de la plupart des structures représentatives du monde du commerce. De l'avis du plus grand nombre, ce dispositif est facteur de confusion pour les usagers du commerce. Pouvez-nous nous indiquer ce qu'adviendra ce dispositif si vous êtes élu à la Présidence de la République ?

2. Réforme de l'urbanisme commercial
Renaud DUTREIL, alors Ministre du Commerce et de l'Artisanat, avait engagé sur la base d'une consultation des différentes fédérations représentatives du monde du commerce cette réforme.
En 2008, dans le cadre de la LME, il avait été prévu que soit votée une loi sur ce sujet. Un projet de loi a bien été déposé par le député OLLIER. A ce jour cette loi, qui recueillait l'assentiment du plus grand nombre, n'a toujours pas été voté. Pouvez-vous nous indiquer si vous ferez enfin aboutir cette réforme.

3. Maintien à un niveau acceptable du FISAC comme catalyseur du soutien au commerce
Au cours des dernières années le Fonds d'Intervention pour les Services l'Artisanat et le Commerce (FISAC) qui permet de mobiliser les acteurs publics et privés d'un territoire pour mener des actions de soutien au commerce de nos villes et villages a vu sa dotation réduite à peau de chagrin ce qui fragilise les actions conduites sur de nombreux territoires. Est-il envisageable que 15% de la TASCOM puisse à l'avenir être réservé pour ce fonds et permettre ainsi une continuité de l'action publique en direction du secteur du commerce qui représente tout de même 390 milliards d'euros et 1,2 millions d'emplois ?

4. Commerce frontalier
De nombreuses fédérations et associations de commerçants se disent inquiètes de la possible ouverture, notamment en Espagne des commerces 24 heures sur 24. Que pouvez-vous proposer sur ce sujet ?

5. Mise en place à titre d'expérimentation d'un dispositif de type groupement d'intérêt économique (GIE) pour le commerce des villes
Les centres commerciaux via leurs GIE sont en capacité de lever des fonds permettant la mise en place de véritables politiques de promotion et de valorisation. Nous souhaiterions savoir si, à l'instar des Sociétés de Développement Commercial qui existent au Canada, il ne serait pas possible d'expérimenter un dispositif de ce type en France. Ceci permettrait à nos territoires de disposer de véritables moyens permettant la modernisation de nos commerces, la valorisation de nos territoires, l'investissement dans les NTIC... et plus généralement la mise en place de véritables politiques de zone.

Nous vous remercions de bien vouloir nous communiquer vos propositions ou réflexions sur ces différents sujets afin que nous puissions les transmettre aux différentes fédérations et associations de commerçants de notre pays.

Nous vous prions d'agréer, Madame, Monsieur, nos respectueuses salutations.

Fédération Française des Associations de Commerçants (FFAC)

Publié le 07 mars 2012 à 16:10:06 dans Actualité | Commentaires (0) |

Appel à témoin pour une émission télévisée

Journalistes, nous préparons actuellement un reportage de 90 minutes destiné à la chaîne de télévision TMC, sur la sécurité des commerçants.

Au cours de cette enquête nous souhaitons aborder plusieurs aspects :

  • L'augmentation des cas de vols et agressions chez les commerçants
  • Les équipements destinés à la sécurité : portes blindées, caméras de surveillance, caisses blindées ou caisses inviolables
  • L'apprentissage par certain commerçants de techniques de self défense (sport de combat, boxe ou arts martiaux en tout genre)
  • Nous suivrons aussi la police dans leur enquête pour retrouver des braqueurs

Si vous avez été braqués récemment, et si bien sûr vous souhaitez participer à ce reportage, vous pouvez nous contacter au 01.44.83.07.23, ou sur l'adresse mail : enquetecommercants@gmail.com

Nous recherchons en particulier des commerçants qui ont été victimes d'une agression et qui disposent d'enregistrement vidéo de cet épisode
. Nous recherchons différents profils. Par exemple, des personnes qui se sont fait braqués et qui ont décidé de se protéger ; des commerçants victimes d'une agression qui se sont défendus ; d'autres qui ont riposté en situation de légitime défense, et qui ont été mis en examen.

Merci par avance pour votre aide.

Publié le 07 mars 2012 à 09:51:24 dans Actualité | Commentaires (0) |

Tentatives d'escroquerie par téléphone au RSI et à l'Urssaf

Le Régime social des indépendants, RSI, en lien avec le réseau des Urssaf, appelle l'attention de l'ensemble de ses assurés sur des signalements de tentatives d'escroquerie.

Des assurés du RSI nous ont ainsi signalé recevoir des appels téléphoniques d'individus se faisant passer pour des gestionnaires ou des conseillers du RSI.

Ces individus indiquent que les coordonnées bancaires nécessaires au règlement des cotisations et contributions sociales ont été modifiées et que les paiements des assurés n'auraient pas pu être pris en compte.

Ils demandent à ce qu'un nouveau paiement soit effectué sur un numéro de compte, qui ne correspond à aucun compte utilisé par le RSI ou les Urssaf.

Le RSI et le réseau des Urssaf rappellent que de telles pratiques ne sont jamais employées dans les relations avec leurs assurés. Tout échange relatif au paiement des cotisations et contributions sociales se fait dans un cadre sécurisé et en aucun cas dans de telles formes.
Il s'agit donc manifestement d'une tentative d'escroquerie. Tout assuré qui recevrait un tel appel doit sans délais se rapprocher de son conseiller et interlocuteur habituel.

Publié le 02 mars 2012 à 09:08:17 dans Actualité | Commentaires (0) |

Combien les artisans et commerçants ont gagné en 2010?

La 17ème édition du recueil « Chiffres et Commentaires » publié par la Fédération des centres de gestion agréés (FCGA) passe au crible les revenus des artisans et des commerçants en 2010. Une enquête inédite qui analyse l'évolution de 11 secteurs d'activité représentant 77 professions.

Cette 17ème édition du recueil « Chiffres et Commentaires » analyse l'évolution du chiffre d'affaires, en 2010, de 77 professions représentant 11 grands secteurs d'activité. Les résultats indiqués ont été calculés à partir des déclarations fiscales 2010 des adhérents des CGA membres du réseau FCGA/Anprecega. L'étude a porté sur une population de 198 000 entreprises.

Une activité globale en hausse de 0,9%, des bénéfices qui progressent de 2,1% : en 2010, les affaires reprennent dans le commerce et l'artisanat ! Un redressement qui intervient après une année noire : en 2009, l'activité des petites entreprises artisanales et des commerces indépendants traditionnels régressait de 0,8%. Tandis que leur résultat courant chutait de 4,2%.
Année de la reprise, 2010 marque le retour de la croissance dans l'économie de proximité. Et l'apparition de comportements nouveaux, nés dans la crise. Plus rigoureux dans leur gestion, les dirigeants de TPE maîtrisent mieux leurs charges d'exploitation et recouvrent plus rapidement leurs créances. Conséquence : le résultat courant, dans la plupart des professions, progresse même quand le chiffre d'affaires baisse ou stagne.

5 secteurs au-dessus de la moyenne
Avec toutefois des nuances selon les secteurs professionnels. 5 sur les 11 analysés enregistrent un chiffre d'affaires nettement supérieur à la moyenne générale (+0,9%), toutes activités confondues : les services (+3,3%), les transports (+3,2%), l'auto-moto (+2,9%), les cafés-hôtels-restaurants (+2,9%) et les métiers de la santé (+1,5%). 4 affichent une croissance nulle ou inférieure à la moyenne : le commerce de détail alimentaire (0%) l'équipement de la personne (+0,1%), l'équipement de la maison (+0,1%), et la beauté-esthétique (+0,1%).
2 se situent enfin en dessous de zéro : l'artisanat du bâtiment (-0,3%) et le secteur culture-loisirs (-1,5%). L'analyse détaillée des 77 professions étudiées laisse évidemment apparaître une grande disparité dans les résultats.

Principales tendances sectorielles

  • Les services : +3,3%
    C'est la belle vitalité des agences immobilières qui stimule la croissance du secteur. Avec une activité en progression de 11%, les spécialistes de la transaction immobilière propulsent les services sur la première marche du podium. C'est la plus forte hausse de chiffre d'affaires des 77 professions analysées dans l'étude de la FCGA. Il faut également relever, dans une moindre mesure toutefois, les belles performances des cordonniers (+4,1%), des commerces d'électroménager (+3,5%) et des entreprises de nettoyage (+2,8%).
    Les revenus du secteur : +3,9% (contre -5,8% en 2009)
  • Les transports : +3,2%
    En tête du peloton des professionnels du secteur, on retrouve les transporteurs de marchandises (+ 3,5%). Confrontés à une hausse importante du prix du carburant, à la concurrence des grosses sociétés et à une augmentation des charges de personnel, les petites entreprises indépendantes de transport ont de plus en plus de mal à rentabiliser leur activité. Seuls 34% des transporteurs parviennent à dégager un revenu supérieur à 26 000 €. Les ambulanciers s'en tirent beaucoup mieux : avec un chiffre d'affaires en progression de 3,4%, les deux tiers des établissements dégagent un résultat courant supérieur à 39 000 €.
    Les revenus du secteur : +0,6% (contre -0,2% en 2009)
  • Les cafés-hôtels-restaurants : +2,9%
    Les crêperies ont le vent en poupe ! Avec un chiffre d'affaires en hausse de 6% et un résultat courant en progression de 9,1%, ces établissements spécialisés réalisent la plus belle performance du secteur HCR. Les brasseries (+4,3%), cafés-restaurants (+3,7%), pizzerias (+3,1%) et l'hôtellerie de plein air (+3,2%) affichent également d'excellents résultats. Particulièrement dynamique, le secteur semble avoir tiré profit de la réduction du taux de TVA et de l'apparition de nouveaux concepts de restauration.
    Les revenus du secteur : +6,9% (contre +2,1% en 2009)
  • La réparation auto-moto : +2,9%
    Les affaires redémarrent fort dans les ateliers de carrosserie ! Ces artisans de la réparation automobile dynamisent la croissance du secteur tout entier avec un chiffre d'affaires en hausse de 5,2%. De leur côté, les garagistes traditionnels affichent une croissance en trompe l'œil : la hausse de chiffre d'affaires enregistrée en 2010 (+2,7%) s'explique principalement par l'augmentation des tarifs des pièces détachées. Artificiellement gonflée par la flambée des prix des carburants, l'activité des stations-service indépendantes (+6,5%) connaît en réalité de sérieuses difficultés (résultat courant en baisse de 5,1%).
  • Les métiers de la santé : +1,5%
    Ce secteur - qui regroupe la pharmacie d'officine, l'optique-lunetterie et les prothésistes dentaires - retrouve enfin des couleurs ! Après un résultat négatif en 2009 (-3,1%), les professionnels de la santé réalisent une excellente performance en 2010 : +6,2%. A noter, les bons chiffres des opticiens qui enregistrent une progression d'activité de 3% et un résultat courant en hausse de 5,8%. En moyenne, ce dernier s'établit à 70 000 €. Juste après celui des pharmaciens qui atteint 125 000 €, ce qui leur vaut la première place au classement des 77 professions. Les prothésistes dentaires (+1,7%) ne déméritent pas, même si leur résultat n'augmente que de 1,1% (47 000 € en moyenne).
    Les revenus du secteur : +6,2% (contre -3,1% en 2009)

Les autres performances
4 secteurs, sur les 11 étudiés, réalisent une performance inférieure à l'évolution moyenne de l'activité des TPE en 2010 (+0,9%) ou nulle.

  • Le commerce de détail alimentaire : 0% (contre +0,2% en 2009)
    Les revenus du secteur : +0,8% (contre +0,1 % en 2009)
  • L'équipement de la personne : +0,1% (contre -1,5% en 2009)
    Les revenus du secteur : -0,1% (contre -3,6 % en 2009)
  • L'équipement de la maison : +0,1% (contre -4% en 2009)
    Les revenus du secteur : -0,3% (contre -6,8% en 2009)
  • La beauté-esthétique : +0,1% (contre -0,8% en 2009)
    Les revenus du secteur : +0,8% (contre -3,6 % en 2009)

Deux autres secteurs affichent des taux négatifs, même si leur situation s'améliore par rapport à 2009

  • L'artisanat du bâtiment : -0,3% (contre -1,8% en 2009)
    Les revenus du secteur : -2,3% (contre -4,9 % en 2009)
  • La culture et les loisirs : -1,5% (contre -2,7% en 2009)
    Les revenus du secteur : +3,8% (contre +0,7% en 2009)

Pour mémoire la Fédération des centres de gestion agréés (FCGA) c'est 400 000 petites entreprises (TPE) et 114 Centres de Gestion Agréés (CGA).Le réseau FCGA créé en 1978, c'est aussi 2 000 000 d'emplois salariés et non salariés, 70 milliards d'euros de chiffre d'affaires et 6 000 experts-comptables correspondants.

Publié le 27 février 2012 à 19:06:39 dans Actualité | Commentaires (0) |

François BAYROU se positionne contre la proposition d'ouverture des commerces le dimanche formulée par Nicolas SARKOZY

L'ouverture généralisée des magasins le dimanche est une très mauvaise proposition pour notre commerce de proximité et de centre-ville.

En 2008, une étude du CREDOC (Centre de Recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie) sur l'ouverture des commerces le dimanche démontre que lorsqu'une offre commerciale existe le dimanche, plus de la moitié des personnes n'effectuent aucun achat. Les gens viennent pour se balader, pas pour acheter. De plus, il ne s'agirait pas d'une consommation supplémentaire pour la majorité des autres : ils réaliseraient leurs achats sur 7 jours au lieu de 6 (effet dilutif). Les simulations confirment que l'ouverture le dimanche favorise un transfert de la clientèle vers les grandes surfaces et n'aboutit pas à une augmentation significative de la consommation. L'impact sur l'emploi serait lui aussi marginal.

Dans les centres-villes, les commerces alimentaires disposent depuis longtemps du droit d'ouverture le dimanche matin. L'ouverture dominicale entraînerait pour les autres commerces des frais supplémentaires (personnel, énergies...) sans contrepartie significative. En 2012, avec la situation économique dégradée que nous connaissons, ce qu'il manque aux consommateurs, ce n'est pas du temps pour faire des achats, mais des euros dans les porte-monnaie. La proposition de Nicolas Sarkozy de généraliser l'ouverture des magasins le dimanche ne crée pas de pouvoir d'achat.

Cette mesure serait catastrophique pour le commerce de nos territoires ruraux. Une étude récente sur la consommation des ménages de l'agglomération Guérétoise montre qu'une part très importante des achats, notamment les équipements de la personne, s'effectue sur les départements limitrophes par manque d'offre locale satisfaisante. Une ouverture généralisée des commerces le dimanche accentuerait cette situation au profit des centres commerciaux de périphérie de Limoges, Montluçon, Châteauroux. Les achats réalisés en dehors du département risqueraient d'être plus importants dans d'autres secteurs relativement préservés jusqu'alors à savoir l'équipement de la maison ou les biens culturels, au détriment des commerces creusois. Pour ceux-ci, cela se traduirait naturellement par une augmentation des frais fixes sans augmentation du chiffre d'affaire et donc fragiliserait encore plus la trésorerie de ces entreprises.

Selon Robert Rochefort, Député Européen, et ancien dirigeant du CREDOC : "Cette mesure est une très mauvaise idée et une grave erreur qui favorisera les discounters, accentuera encore la vente de produits importés d'Asie et jouera à l'encontre du 'produire en France', seule perspective réelle de relance de l'activité économique dans notre pays".

D'un point de vue sociétal, François Bayrou, lors de sa dernière visite en Limousin, a estimé que « les travailleurs français et les commerçants particulièrement ont droit à un repos hebdomadaire ». « Je trouverais scandaleux qu'une partie de la population n'ait plus le droit à ce repos du dimanche établi depuis des siècles. (...) Cela serait contraire aux droits des familles », a-t-il ajouté, dénonçant au passage « les gens pour qui l'argent justifie tout ».

Publié le 22 février 2012 à 11:30:08 dans Actualité | Commentaires (0) |

<< |1| 2| 3| 4| 5| 6| 7| 8| 9| 10| 11| 12| 13| 14| 15| 16| 17| 18| 19| 20| 21| 22| 23| 24| 25| 26| 27| 28| 29| 30| 31| 32| 33| 34| 35| 36| 37| 38| 39| 40| 41| 42| 43| 44| 45| 46| 47| 48| 49| 50| 51| 52| 53| 54| 55| >>