Coordonnées

Fédération Française des Associations de Commerçants (FFAC)

Siège social :
Conseil du Commerce de France
40 boulevard Malesherbes / 75008 Paris
Contact Presse : Jean-Claude Delorme : 06 09 90 49 25 / Lionel Saugues: 06 25 77 50 46
Secrétariat : 09 50 77 34 54
Courriel : contact@ffacommercants.org
www.ffacommercants.org


Nous trouver Nous trouver

Retrouvez nous sur Twitter

Plaquette FFAC

Chiffres clés commerce proximité

Plus de 6 000 associations de commerçants
465 000 commerces de détail
Commerce de détail : 390 Md€
Commerce de détail : 75 Md€ de valeur ajoutée
Emplois : 1,2 millions

Télécharger des documents utiles sur le commerce

Albums

Archives

Juin

DiLuMaMeJeVeSa
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Le mot du Président


Moi quand je serai grand, je veux être casseur...
Ce petit a raison. C'est un métier qui ne demande pas d'études trop longues, qui trouve des débouchés réguliers, qui ne demande pas de gros investissements et qui peut rapporter pas mal. Il faut simplement être sportif et assez bon commerçant.

Il y a toutefois un risque de se faire prendre, mais c'est assez rare et pas très cher. Je parle ici des vrais pros. Pas des vitelloni frais émoulus de leurs collèges, qui sans expérience sont une proie facile pour les forces de l'ordre et quand ils ne se fait pas pincer sur place il arrive que l'amateur perde son carnet de correspondance dans le magasin qu'il a contribué à piller.
On voit bien que la formation professionnelle n'est pas terminée.

Cela pourrait prêter à rire si plusieurs dizaines de magasins n'avaient à pâtir de cette mascarade.

Six jours de manifestations. Les syndicats se disent désormais prêts à encadrer les manifs organisées (?) par les syndicats de lycéens.
Que ne l'ont-ils fait depuis le début ! Ou plutôt comment l'auraient-ils fait ?

Les casseurs, les vrais, sont décidemment bien commodes...

Lorsque la gauche invite les lycéens à se joindre au mouvement, elle ne sait pas qu'il va y avoir, à coup sûr, des casseurs ?
Lorsque la droite constate cela, elle ne sait pas, qu'à coup sûr, il va y avoir des casseurs ?
Lorsque les syndicats regardent avec bienveillance leurs jeunes collègues organiser la lutte, comme ils disent, ils ne savent pas, qu'à coup sûr, il va y avoir des casseurs ?
Lorsque la police arrête des dizaines de jeunes, les gros poissons sont déjà passés à travers les mailles du filet.
Et que dire des parents... Ils n'ont connus ni 1968, ni 1986, ni le CPE et ignorent donc qu'à coup sûr il va y avoir des casseurs?

Les casseurs sont donc bien commodes, c'est de la faute à personne s'ils sèment la destruction et c'est toujours la faute de l'autre s'ils sont là.

En attendant, j'apporte mon soutien à tous les collègues qui vivent dans l'angoisse et en particulier ceux qui vont devoir tout recommencer.

Georges Sorel, Président
Fédération Française Associations Commerçants (FFAC)

Publié le 22 octobre 2010 à 11:08:31 dans Actualité | Commentaires (0) |

Soldes d'été 2011


Par un décret, en date du 11 octobre 2010, le Secrétaire d'Etat au Commerce et à l'Artisanat, Hervé NOVELLI, a décidé que les soldes d'été pourront débuter l'avant-dernier mercredi du mois de juin (pour 2011, il s'agira du mercredi le 22 juin) soit une semaine plus tôt.
Il est à noter que les soldes d'été 2011, conformément à la Loi de modernisation de l'économie (LME), auraient du débuter le 29 juin.

Certains acteurs du monde du commerce considéraient que la date retenue pour les soldes d'été 2010 avait été trop tardive pour généré le chiffre d'affaires souhaité.

Fédération Française des Associations de Commerçants (FFAC)

Publié le 19 octobre 2010 à 11:14:19 dans Actualité | Commentaires (0) |

La Journée nationale du commerce de proximité et du centre-ville poursuit son développement au niveau national.


Avec près de 120 villes ayant participé à cette nouvelle édition, « La Journée nationale du commerce de proximité et du centre-ville » poursuit son développement au niveau national.

Un véritable enjeu et des valeurs à exprimer
Cette journée nationale, avec l'action conjuguée des unions commerciales, des municipalités et des organismes consulaires exprime le véritable enjeu du maintien des activités de proximité au sein de la ville.

Convivialité, développement durable, savoir-faire, services rendus, proximité, écoute, emplois locaux, solidarité avec les personnes à mobilité réduite sont des valeurs qui se sont largement exprimées lors de cette manifestation.

De nouveaux défis tant économiques, environnementaux que sociétaux
Les politiques publiques prennent de nouvelles orientations et les habitudes de consommation changent. C'est le moment de profiter de cette tendance et d'être force de proposition. « Les commerçants et artisans doivent participer à une politique économique tournée vers la ville, différente de celle que nous avons connue pendant plusieurs décennies. Il nous faut répondre aux nouveaux défis tant économiques, environnementaux que sociétaux auxquels nous ne pourront nous soustraire » affirme Hervé LEMAINQUE initiateur de l'opération.

Un label national qui se déploie dans l'hexagone
Les villes participantes sont récompensées par le label « Commerces de proximité dans la ville » qui exprime la capacité des acteurs économiques à agir collectivement pour un commerce dynamique et diversifié. Il est décerné par un jury composé de personnalités représentatives des secteurs professionnel, associatif et public. Il prend la forme d'un panneau installé à l'entrée de la ville qui comporte de 1 à 4 sourires.

De plus en plus de partenaires impliqués
« La Journée nationale du commerce de proximité et du centre-ville », a permis la création de synergies avec notamment la mobilisations de fédérations professionnelles, d'unions commerciales, du Secrétariat d'Etat à la politique de la ville.
Il est à noter que la Fédération Française des Associations de Commerçants apporte son soutient cette initiative.

Fédération Française des Associations de Commerçants (FFAC)

Publié le 11 octobre 2010 à 18:51:19 dans Actualité | Commentaires (0) |

La Monnaie de Paris lance les « Euros des Régions »


Les monnaies en métal précieux vendues à valeur faciale dont le lancement date des années 60, n'existaient plus en France depuis l'introduction de l'euro alors qu'elles existaient toujours chez nos voisins européens.

Le lancement en 2008/2009 et 2010 « Euros Or et Argent » marque le grand retour de ces monnaies singulières et familiales, éditées en tirage limité.

Frappées en 8 coupures (5, 10, 15, 25 et 50€ en argent et 100, 250 et 500 € en or), ces « Euros Or et Argent » représentaient une Semeuse en mouvement : chaque coupure figurait une phase différente de ce mouvement et toutes les coupures mises côte-à-côte formaient comme une bande dessinée du geste des semailles. Leur revers était identique et représentait un hexagone et le signe euro. Le revers comportait également la valeur faciale.

Le 21 septembre 2010, une nouvelle série des « Euros des Régions » est sortie avec une thématique dédiée aux régions de France. Cette opération s'inspire de l'action conduite aux Etats-Unis depuis 1999 visant l'émission de quartiers commémoratifs au design des différents états américains.

Au total, 26 pièces différentes (22 régions françaises et 4 départements d'outre-mer) en argent qui sont diffusées simultanément, avec une valeur faciale de 10€. Chaque face représente les signes héraldiques d'une des régions avec la zone géographique identifiée sur une carte de France. Le revers commun reprendra celui des « Euros Or et Argent ».

Cette nouvelle série permet de renforcer le lien des Français avec l'argent sur un sujet qui trouve des racines profondes dans l'histoire de la région.

Ces monnaies seront donc des pièces en métal précieux vendues à valeur faciale, ayant cours légal, mais principalement destinées à être collectionnées.

Il y aura 1 coupure de 10 € déclinée selon 26 faces différentes (une vingt-septième en 2011 avec Mayotte qui accèdera au statut de région). La face représente le drapeau et les contours de la région positionnés sur une carte de France. Le revers est identique et représente un hexagone et le signe euro. Le revers comporte également la valeur faciale et le millésime.

  • Les 26 pièces seront diffusées simultanément en septembre 2010 par :
  • Plus de 3000 bureaux de poste (www.laposte.fr)
  • La boutique Monnaie de Paris - 2 rue Guénégaud ; son site Internet www.monnaiedeparis.fr, sa plateforme téléphonique Tel. 01 40 46 59 30.
  • Les revendeurs spécialisés dans les monnaies de collection.

Il est à noter que ces monnaies auront cours légal en France uniquement. « Les pièces de collection en euros n'ont cours légal que dans le pays d'émission. En outre, la valeur faciale des pièces de collection est toujours différente de celle des pièces en circulation, de même que leur dessin» Journal Officiel de l'Union Européenne - 15 février 2003.
Les commerçants sont tenus d'accepter ces pièces.
La Monnaie de Paris ne diffuse que les sets complets des 26 pièces et les bureaux de poste ne proposent que la pièce de la région dans laquelle ils sont implantés.
 

Fédération Française des Associations de Commerçants (FFAC)

Publié le 29 septembre 2010 à 16:51:36 dans Actualité | Commentaires (0) |

Soldes flottants suite

A l'issue de la réunion du 14 septembre 2010 sur les soldes flottants, Hervé NOVELLI, secrétaire d'Etat au Commerce et à l'Artisanat, a annoncé qu'il confiait une mission conjointe à l'Institut Français de la Mode (IFM) et au Crédoc sur les soldes flottants.

Un rapport sera remis au Ministre le 1er novembre 2010.

Fédération Française des Associations de Commerçants (FFAC)

Publié le 15 septembre 2010 à 11:57:42 dans Actualité | Commentaires (0) |

<< |1| 2| 3| 4| 5| 6| 7| 8| 9| 10| 11| 12| 13| 14| 15| 16| 17| 18| 19| 20| 21| 22| 23| 24| 25| 26| 27| 28| 29| 30| 31| 32| 33| 34| 35| 36| 37| 38| 39| 40| 41| 42| 43| 44| 45| 46| 47| 48| 49| 50| 51| 52| 53| 54| 55| 56| >>