Coordonnées

Fédération Française des Associations de Commerçants (FFAC)

Siège social :
Conseil du Commerce de France
40 boulevard Malesherbes
75008 Paris
Tél. : 09.50.03.28.54 - 06.13.27.79.82
Courriel : contact@ffacommercants.org
www.ffacommercants.org


Nous trouver Nous trouver

Chiffres clés commerce proximité

Plus de 6 000 associations de commerçants
465 000 commerces de détail
Commerce de détail : 390 Md€
Commerce de détail : 75 Md€ de valeur ajoutée
Emplois : 1,2 millions

Fédération Française des Associations de Commerçants

Albums

Archives

Octobre

DiLuMaMeJeVeSa
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Le commerce de détail s’essouffle en 2013 !

Pour la seconde année consécutive, l’activité des détaillants marque le pas en 2013 selon l’INSEE. Une tendance confirmée par la 20ème édition de l’étude de référence Chiffres et Commentaires publiée par la Fédération des Centres de Gestion Agréés (FCGA).

En 2013, selon l’INSEE, les ventes TTC du commerce de détail et de l’artisanat commercial (boulangeries, pâtisseries, charcuteries) atteignent 489 milliards d’euros TTC. Comme l’année précédente, elles restent orientées à la baisse en volume (-0,7%). 
Autre constante : les ventes sont plus dynamiques dans le secteur non alimentaire (+0,2 %) que dans l'alimentaire (-1,5 %). Les ventes des magasins d'alimentation spécialisée et d'artisanat commercial diminuent de 1,8%, à un rythme un peu moins important qu'en 2012.

Dans le commerce et la réparation automobile, la tendance est identique : les ventes reculent de 3,3%, après une année 2012 particulièrement difficile (-6,6%).

Le transport et l’alimentaire en tête
L’étude statistique menée par la FCGA sur les exercices clos en 2013 de 200 000 entreprises du commerce de détail, de l’artisanat commercial, des services et du bâtiment artisanal confirme cet essoufflement et offre une photographie chiffrée complète de l’économie du secteur. 75 professions appartenant à 11 grandes familles professionnelles sont passées au crible de l’analyse de la Commission des études économiques de la FCGA.

Premier enseignement : toutes activités confondues, le chiffre d’affaires des petites entreprises régresse de 0,4% en 2013, tandis que le résultat moyen enregistre un recul de 1,1%. Sur les 11 secteurs d’activité analysés, seulement deux affichent un volume d’activité en progression : le transport (+1,8%) et le commerce de détail alimentaire (+1,1%).

L’Équipement de la personne dans le rouge
L’équipement de la personne (-3,5%), l’équipement de la maison (-2,7%) et le secteur culture et loisirs (-2,2%) sont particulièrement affaiblis par la baisse des dépenses de consommation des ménages. Selon l’INSEE, les détaillants en autres équipements du foyer (meubles, électroménager...) «souffrent d’une conjoncture immobilière morose. Le faible dynamisme du pouvoir d’achat est également peu propice à l’acquisition de biens durables».

Moins atteints, mais tout de même dans le rouge : les services (-1,2%), l’hôtellerie-restauration (-0,7%), la beauté-esthétique (-0,2%) et l’artisanat du bâtiment (-0,2%) sont néanmoins aussi dans le rouge.

Des revenus nets en chute
Les résultats courants nets des petites entreprises sont fortement impactés par la dégradation de l’activité.

Les trois plus fortes baisses de bénéfices concernent :

  • L’équipement de la personne : -7,4%
  • L’équipement de la maison : -4,2%
  • L’hôtellerie-restauration : -3%
  • La beauté-esthétique (-2,3%), la culture et les loisirs (-2%), les services (-1,2%) et le commerce de détail alimentaire voient également leurs marges fondre.
  • Deux secteurs seulement engrangent des bénéfices supplémentaires : la santé (+2,2%) et les transports (+1%).

Le Palmarès des revenus

Sur le podium des professions qui gagnent le plus en 2013, on trouve :

  • Les pharmaciens d’officine : 146 500 €
  • Les opticiens : 66 800 €
  • Les ambulanciers et les taxis-ambulances : 55 585 € 
  • Les prothésistes-dentaires (47 300 €)
  • Les débitants de tabacs-jeux-journaux (44 800 €)
  • Les cafetiers et débitants de tabacs-jeux (43 500 €),
  • Les bouchers (39 000 €)…

En bas de tableau, les trois professions qui gagnent le moins sont :

  • Les coiffeurs à domicile : 10 500 €
  • Les toiletteurs animaliers : 12 200 €
  • Les exploitants de mercerie : 14 100 €

Et aussi…

  • Les parfumeries (15 000 €), les pressings (15 800 €), les salons de coiffure (17 300 €), les magasins de cadeaux et souvenirs (18 000 €).

Pour mémoire, la Fédération des Centres de Gestion Agréés regroupe près de 300 000 petites entreprises (TPE) et 103 Centres de Gestion Agréés (CGA).

Publié le 23 octobre 2014 à 19:43:17 dans Actualité | Commentaires (0) |

FRANCE 2 recherche des commerçants pour son émission : Toute une histoire

France 2 recherche pour son émission «Toute une histoire» des personnes qui sont tombées amoureuses de leur commerçant (boucher, boulanger, pâtissier, fleuriste, facteur …) et qui depuis vivent avec ce dernier une histoire d’amour.

Thème de l’émission : Mon boucher / boulanger / pâtissier / fleuriste… m'a tapé dans l'œil!

  • Vous êtes tombée amoureuse de votre commerçant (boucher, boulanger, pâtissier, fleuriste, facteur …) et vous vivez depuis une belle histoire d'amour.
  • L’homme qui partage votre vie était l'un de vos commerçants.
  • Vous avez craqué pour votre commerçant, et vous ne savez pas si vous devez lui déclarer votre flamme.
  • Vous avez tout quitté (conjoint, famille, travail..) pour votre commerçant et aujourd’hui vous travaillez ensemble.
  • Vous êtes commerçant et vous avez avoué vos sentiments à l’une de vos clientes.

Pour toutes informations vous pouvez contacter : lmontabell@reservoir-prod.fr - T. 01 53 84 33 36

Fédération Française des Associations de Commerçants

Publié le 16 octobre 2014 à 21:31:47 dans Actualité | Commentaires (0) |

Samedi 11 octobre 2014, se déroulera la 6e édition de la Journée Nationale du Commerce de Proximité, de l’artisanat et du centre-ville (JNCP)

La Journée nationale du commerce de proximité, de l’artisanat et du centre-ville (JNCP), qui se déroule chaque année le deuxième samedi du mois d’octobre sur l’ensemble du territoire national, est une opération de communication qui fédère les acteurs économiques de premier plan représentés par les unions commerciales, les municipalités, les communautés de communes, les centres sociaux et culturels, les organismes consulaires, les organisations professionnelles, les partenaires privés autour des valeurs de proximité qui font «le Commerce dans la Ville».

C’est une opération «séduction» productive de valeur ajoutée pour tous. Cette Journée permet une rencontre informelle entre la population et ceux qui "font le commerce local". C’est un moment de convivialité et d’échanges qui est proposé à travers des animations non mercantiles, des rencontres et des gestes d’amitié appréciés de la clientèle.

C’est aussi l’occasion d’évoquer la vitalité des quartiers, le développement durable, l’économie participative, les circuits courts, la crise alimentaire, les politiques urbaines, la revitalisation des centres-villes, les nouvelles attentes des consommateurs, la démographie le pouvoir d’achat…

Toutes ces thématiques qui contribuent au développement d’une économie de la proximité qui ne laisse pas indifférent, ni les consommateurs, ni les décideurs publics.

La JNCP c’est :

  • 300 villes engagées en métropole et Outremer,
  • 240 unions commerciales impliquées,
  • 6 500 commerçants participants,

Pour plus d’informations : www.jncp.fr 

Fédération Française des Associations de Commerçants (FFAC)

Publié le 07 octobre 2014 à 12:12:10 dans Actualité | Commentaires (0) |

Bulb in Town, plateforme de financement participatif de soutien au commerce

Bulb in Town est une plateforme de financement participatif (crowdfunding) de projets locaux. Dans ce cadre, Bulb in Town permet aux habitants d’un quartier de contribuer à la création et au développement d’entreprises (TPE, commerces, restaurants, cafés,,…), d’associations qui contribuent à la vie et la richesse des quartiers et des villes.

Pour mémoire, avant l’avènement d’Internet la tontine réunissait déjà les membres d’une communauté autour d’un investissement commun. Le développement de l’usage d’Internet et des réseaux sociaux a simplement permis de décupler la puissance de ce principe et d’y apporter une certaine transparence.

Dans ce cadre se nouent des relations entre le commerçant et ses clients. Conjointement ils participent à une aventure et écrivent ensemble l'histoire de l'établissement et du quartier.

Soutenir les projets de sa ville peut aussi s’avérer un bon plan. Lorsque vous contribuez à un projet, vous avez accès à des offres ou expériences exclusives qui viennent "rentabiliser" votre soutien financier. Et lorsque vous vous rendez dans l'établissement que vous avez aidé, c'est avec le sourire qu'il vous rend le service promis.

Le financement participatif de proximité permet aussi contribuer à l’éclosion d’idées innovantes qui ont pour but d’améliorer la vie du quartier, de la ville. C’est aussi l’opportunité soutenir d’investir dans une économie réelle.

Pour les commerçants cette initiative peut être une véritable opportunité. Lorsque le financement manque, les raisons de repousser ou d’abandonner le projet sont multiples (crainte d’une défaillance de la mobilisation, découragement face à la longueur des démarches pour obtenir un prêt…).

Bulb in Town permet également au commerçant et l’artisan, outre l’aspect financier, de faire connaître un projet en amont de sa réalisation et de développer avant même sa création une communauté de clients et d’ambassadeurs fidèles.

Deux modèles de financement sont possibles pour le commerçant :

  • Recueillir les contributions de ses voisins en leur offrant des contreparties en nature,
  • Ouvrir son capital à ses voisins ainsi qu’à des investisseurs extérieurs pour bénéficier de leur expertise et d’un financement plus conséquent.

Fédération Française des Associations de Commerçants (FFAC)

Publié le 14 août 2014 à 10:18:24 dans Actualité | Commentaires (0) |

17e édition des trophées «Commerce Magazine»

Les Trophées Commerce Mag’ sont une manifestation professionnelle organisée par la rédaction de Commerce Magazine. L’objectif est de mettre en lumière les meilleures initiatives de commerçants et associations de commerçants, tout en favorisant les échanges et le networking entre professionnels lors d’une grande soirée de remise des prix.

Pour obtenir votre dossier de candidature au format Word, vous devez adresser votre demande à : gmetaut@editialis.fr. Vous pourrez déposez votre dossier de candidature jusqu’au 5 septembre 2014. 

A l’issue de la période de dépôt des candidatures, la rédaction de Commerce Magazine procédera à une pré-sélection de trois dossiers. Les dossiers des finalistes seront présentés à un jury de professionnels qui établira le classement final.

Les catégories 2014 : 

- Association de Commerçants
Ce trophée récompense le travail des associations de commerçants. Sont jugés les actions menées tout au long de l’année, leur originalité et les débouchés pour les petits commerces.

- E-commerce
Ce trophée récompense la mise en place d’un site marchand. Les commerçants doivent avoir un point de vente physique et une plate-forme e-commerce. Les points pris en compte pour départager les candidats sont la pertinence de la stratégie, le poids du chiffre d’affaires réalisé sur Internet, ainsi que le design et l’ergonomie du site.

- Concept Original
Ce trophée récompense un commerçant pour le concept de sa boutique. Les critères de sélection sont l’investissement matériel, l'augmentation du trafic en pourcentage et la pertinence ainsi que l’originalité du concept.

- Démarche Responsabilité Sociale et Environnementale
Ce trophée récompense les démarches ayant un impacte sur la responsabilité sociale et environnementale déployé par un commerçant. Les critères pris en compte par le jury sont la pertinence de la démarche au regard de l'activité, l'impact sur le chiffre d'affaire et les résultats ainsi que le niveau d'implication du dirigeant.

- Stratégie de développement
Ce trophée récompense les stratégies misent en œuvre par les dirigeants pour développer le chiffre d’affaires de leur commerce. Les critères pris en compte par le jury sont les moyens matériels et humains mobilisés. L'adéquation entre l'approche stratégique et l'activité du commerçant, les résultats obtenus.

Pour en savoir plus : http://trophees.commercemag.fr/ 

Fédération Française des Associations de Commerçants (FFAC)

Publié le 08 août 2014 à 10:56:26 dans Actualité | Commentaires (0) |

1| 2| 3| 4| 5| 6| 7| 8| 9| 10| 11| 12| 13| 14| 15| 16| 17| 18| 19| 20| 21| 22| 23| 24| 25| 26| 27| 28| 29| 30| 31| 32| 33| 34| 35| 36| 37| 38| 39| 40| 41| 42| 43| 44| 45| 46| 47| 48| 49| 50| 51| 52| 53| >>

Tous les derniers titres